Qu’est-ce qu’un audit RSE ?

Le principe de la Responsabilité Sociétale et Sociale des Entreprises (RSE) a fait surface dans les années 1960. Il prend de l’ampleur avec la prise de conscience des impacts environnementaux et sociaux des entreprises. De plus en plus d'entreprises s’y engagent. En quoi consiste la responsabilité sociétale des entreprises (RSE) : sa mise en place, ses exigences et ses avantages ?

Comment mettre en place un audit RSE ?

Toutes les entreprises quelle que soit leur taille, leur forme juridique ou leur secteur d'activité peuvent mettre en œuvre une démarche RSE. Toutefois, la mise en place d’une démarche RSE va d’une entreprise à une autre comme indiquer sur https://www.tessea.com/rse/. Néanmoins, toutes entreprises ont en commun les étapes suivantes : 

A lire en complément : L’essor des leads généralisés : Quelles sont les clés pour transformer vos prospects en clients ?

  • Définir le cadre de l’audit RSE (le périmètre et les indicateurs)
  • Lister les parties prenantes (interne et externe) pour collecter les informations et  partager les résultats
  • Recenser les activités (processus) et identifier les impacts de l'entreprise
  • Collecter et analyser les informations
  • Rédiger un rapport d’audit RSE avec les pistes d’amélioration
  • Communiquer les résultats aux personnes concernées.

Qui peut réaliser l’audit RSE ?

La réalisation de audit RSE se focalise sur les aspects : environnemental, social, sociétal, orientation client, droits de l’homme, bonnes pratiques des affaires et gouvernance. Elle doit être réalisée à l’interne et l’externe pour plus d’efficacité.

Audit RSE interne

A l’interne, il est réalisé par une démarche d’auto-évaluation. Pour être sûr que les résultats de l’exercice sont crédibles, il est préférable de faire appel à un référent RSE ou de faire former votre équipe (via un cabinet spécialisé).

A lire en complément : Escape game en entreprise : renforcement de la cohésion d’équipe

Audit RSE externe

L’audit RSE externe est réalisé par un cabinet d’audit conseil en collaboration avec la collaboration des membres de l’entreprise. Il offre plus de garanties à cause de sa neutralité mais le processus est souvent long, complexe et coûteux. Les critères de base pour choisir un prestataire RSE sont le nombre de consultants assignés, leur niveau de compétence et la durée du service.

Quels sont les fondements de la RSE ?

La norme ISO 26000, standard international, cherche à avoir un impact positif sur la société tout en étant économiquement viable. Elle définit le périmètre de la RSE autour de sept thématiques centrales qui se basent sur trois piliers : la société, l’économie et l’environnement. Les sept principes de la RSE sont :

  • La gouvernance de l’organisation
  • Les droits de l’homme
  • Les relations et conditions de travail
  • L’environnement
  • La loyauté des pratiques
  • Les questions relatives aux consommateurs
  • Les communautés et le développement local.

Quels sont les avantages de la réalisation d’un audit RSE ?

Les entreprises qui s’engagent dans la démarche RSE en tirent de nombreux avantages. Il leur permet de :

  • Mieux gérer les risques
  • Améliorer les relations avec les collaborateurs
  • Se démarquer de la concurrence
  • Attirer de nouveaux partenaires
  • Rassurer les consommateurs modernes très exigeants quant à la qualité des produits

Les questions de développement sont aujourd’hui au cœur de tous les débats. Ainsi, une entreprise engagée dans la démarche RSE pourra facilement répondre aux appels d’offres publics ou bénéficier des financements à taux préférentiels des banques.

Copyright 2024. Tous Droits Réservés